mardi 9 avril 2013

Arguments - 2 - L'homme - 7 - La terre (1)


Le soubassement réel du monde est la mort. Mais uniquement celle des morts qui ne nous concernent pas. Car tout ce qui est proche vit encore.


craquèlement sous la couche de terre. gisement de faces creuses. paroi de glaise mordue par le dedans. mort lisse griffonnée d'os. calligraphie d'empreintes cassées. bouche au talus d'argile. souffle neutre vent d'oubli.


Comme une chair saine chasse la sanie, les choses ont déjà pris la place des mots, de tous les mots, même à venir. Et cette profération du réel par le réel n'est pas près de s'arrêter. En attendant écoute ce que tu vois.


voici ce que nous sommes. issue d'un sol de fosse grand femelle passive sous l'âpre copulation des choses. ni saigner ni engendrer. la ponte sera tardive. outrage nominal stérile. matière à cri.


Changeante et source interminable de concepts, nous ne pouvons pas imaginer la cire. C'est ainsi que la cire nous oblige à penser. Chacune de nos pensées provient d'un accident matériel. L'immuable ne pense pas. L'immuable est la tache aveugle de l'esprit.


en mordant à même l'ombre dans la bouche. mousses de nuit verbale. respiration extérieure de ronces sèches et feu électrique fragmenté. nuit entrouverte. respirer le râle et sa ponctuation de plaies.


Le présent passe, et le monde. Mais nous perdons seulement le monde que nous produisons et nous ne perdons rien d'autre. À vrai dire nous ne perdons pas le monde, nous en construisons un autre, aussi semblable soit-il.


se nourrir des débris de nos foulées prévues. amasser du monde. manger nos propres restes. larves de l'échec avant la mue. notre déchet repousse. il ne sert à rien de manger l'autre.


En voyant le monde nous voyons nos faits et nos armes, nos outils et nos mutilations, nos constructions et nos ruines, nos exploits et nos défaites, inexorablement. Archéologie du pur présent, jamais à court de pièces probantes et de vestiges indiscutables.


relief dur incongru dans le limon sec du sol. bas relief de pierre aigle aux yeux creux. passer un doigt dans la rigole annulaire entre le bord de l'os et le lichen sec central. réplique insistante du lieu. l'image des choses use les choses. entre-temps des animaux de cendre parcourent le cratère en tous sens.