jeudi 4 juillet 2013

Arguments - 2 - L'homme - 10 - Mythologie (5)

 Pour établir que la vie est une naissance morcelée, ils tombent et se relèvent, ils tombent et se relèvent. Cette pratique cache un acte votif en honneur de l'ancêtre, rat aveugle qui creuse et s'obstine. Cela ne supporte pas que l'on renâcle à naître selon ses vœux, dans la terre et muni de racines. Ces quelques chutes sont de nature à apaiser sa rage.


les yeux crevés seront le gabarit de la mesure. plaine de mâchefer sans démenti. la cendre du creux du monde rebâtit le monde. invention de l'arrivée.


Il faut recréer le monde du dehors. Prouver la superficialité. Achever la bête en piétinant valablement tout sol douteux. Ne comptons que sur nos foulées locales. Tel était le sens profond de certains de nos rites et de nos danses.


sections de route partiellement enterrées. génération du corps qui marche. débris orientés. ceci va attirer des chiens logiques.


D'étranges prédictions nous obsèdent. Il y aura des êtres non engendrés. Ceux-là naîtront d'eux mêmes. Ils naîtront de leurs propres plaies. Pures larves remuant à la surface de leurs chancres. Dès à présent certains s'infligeraient des blessures volontaires, en prétextant vouloir représenter l'image du grand chancre initial.


la forme uniquement est atteinte de lèpres adventices. ombre sur la peau décèlement indéniable d'une voie ouverte. ombre sur la terre. de la boue vers la boue pontage inerte.


Un jour ces choses furent visibles. Il était entièrement chair et il était entièrement esprit. Tumeur et source de vie. Son intérieur s'était fait chancre, mucilage rouge, grand champignon de chair dénudée, lieu de génération et de destruction. Dans cette plaie il savait renaître, et se reproduire infiniment. Il nous apprît à franchir et perdurer.


sentiers de fortune où le temps se nouait au temps.


Longtemps on contemplait le crâne de l'ancêtre. Calligraphie de creux et d'ombres, selon quoi on lui avait craché dans les yeux, et répandu une bave grouillante de paroles virtuelles dans la double cavité orbiculaire. Après quoi on regardait tout autour. Le monde se remplit ainsi, partout où on le suppose vide.


combler les yeux de limailles explicites. ainsi une chose vaut une chose et tout aura été désigné.