mercredi 25 mai 2016

L'impasse 8

Non nés, non vivants, c'est alors et alors seulement que nous ne sommes que parole. Entre les deux nous ne pouvons être que du silence violé.

trop dit. asphyxie délibérée. préservation des mots. imitation du silence terminal. cracher. outrager le grand secret.




Nous ne sommes pas la vague, ni le vent. Nous sommes le sédiment déposé par le heurt des vagues et par le croisement des vents. Et nous sommes le signe intelligible de ce qu'il en est ainsi.

plus tard visite des lieux vides. terrassement du camp. vestiges à glaner dans les déblais. archives et insignes. lambeaux d'affiche défaits. bientôt savoir fossile.




Le passé tel qu'il est se dissout sous nos yeux, tandis que le futur se fige pour toujours. À la jonction des deux un acte de lecture. Le futur lit le passé et c'est toute la lecture qui existe. Il n'y a pas d'espace pour la pensée présente.

larmes et limailles aux yeux. cécité vaut lecture. paumes déchirées sur les yeux. la plaie mange les lettres. le cycle se referme.